© 2016 ISPB - Parcours de soins personnalisés, du dépistage jusqu'à l'après-traitement. - Mentions légales
les étapes du parcours de soins

La radiothérapie

Pourquoi réaliser une radiothérapie ?

La radiothérapie est très souvent nécessaire après une chirurgie pour cancer du sein pour diminuer le risque de récidive.

Ce traitement local consiste à envoyer des rayons X au niveau du sein opéré (ou la paroi thoracique en cas de mastectomie) et éventuellement les aires ganglionnaires adjacentes pour détruire les cellules tumorales qui peuvent persister à l’état microscopique.

Comment se déroule la radiothérapie ?

consultation médicale

Lors de la première consultation, l’oncologue radiothérapeute vous expose les modalités de votre radiothérapie après avoir pris connaissance de votre dossier et  vous  avoir examinée. Il est bien sûr à votre disposition pour répondre à vos questions.

Avant de débuter le traitement un scanner de planification est nécessaire : chaque  anatomie est particulière et il est nécessaire de réaliser à chaque fois un traitement  « sur mesure » pour bien viser les zones à traiter et pour éviter les organes adjacents  (poumons et cœur en particulier). Le scanner permet donc de personnaliser chaque traitement et d’effectuer très précisément les calculs de dose, appelés dosimétrie.

En fonction de votre anatomie, certaines techniques spéciales pourront être utilisées pour améliorer la qualité du traitement, comme la radiothérapie conformationnelle en modulation d’intensité ou la radiothérapie asservie à la respiration par exemple.

Le jour du scanner un point de tatouage est réalisé en regard de la partie basse du sternum : ce repère est discret mais indélébile et permet de se repositionner précisément lors des séances de radiothérapie.

Après quelques jours de calcul et de vérification sur le scanner de planification, une séance de «simulation» est effectuée sur la machine de traitement (appelée accélérateur linéaire): c’est le premier contact avec la machine et avec l’équipe des manipulateurs que vous verrez lors des séances. Lors de cette séance, seules des radiographies sont effectuées pour contrôler votre position et les calculs de doses (aucune dose de radiothérapie n’est délivrée ce jour-là).

consultation médicale

Une consultation d’annonce vous est proposée au décours de cette séance, au cours de laquelle des explications complémentaires pourront vous être données.

En l’absence d’anomalie lors de la séance de simulation, la dosimétrie est validée par l’équipe des médecins et des physiciens médicaux et le traitement peut débuter.

Pour permettre aux tissus sains de se réparer il est nécessaire de délivrer la dose en plusieurs séances : selon les cas de 16 à 33 séances sont nécessaires, à raison d’une séance par jour, 5 jours par semaine, soit 3 à 7 semaines au total.

Chaque séance dure 10 à 15 minutes, avec des radiographies de contrôle du positionnement effectuées au début de chaque séance.

Les soins de radiothérapie sont pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale dans le cadre des affections de longue durée. Le transport est également pris en charge, avec votre véhicule personnel ou un véhicule sanitaire selon votre situation.

scanner scanner

Quels sont les effets secondaires à attendre pendant le traitement?

Les effets secondaires concernent les zones touchées par les rayons.

L’effet secondaire principal concerne la peau : il est appelé radiodermite. Cela se traduit par une rougeur qui apparaît au bout de 2 à 3 semaines de traitement et qui augmente progressivement avec une symptomatologie proche du « coup de soleil » en fin d’irradiation. A noter que les rayons utilisés ne sont pas ceux du soleil : la tolérance habituelle de la peau au soleil ne permet pas de prédire la réaction à la radiothérapie.

Un œdème du sein peut également se déclarer en cours d’irradiation : on ressent alors des picotements au niveau du sein traité, associés à un gonflement local.

Si une irradiation des ganglions sus-claviculaires est nécessaire, une faible dose est délivrée au niveau de l’œsophage. Ceci se traduit par une légère douleur à la déglutition des aliments chauds ou épicés en fin de traitement, qui disparaît ensuite en l’espace de 10 jours.

Enfin une sensation de fatigue peut apparaître, liée à la durée du traitement et aux multiples allers-retours entre le domicile et le centre de radiothérapie.

Les effets secondaires au niveau du cœur ou des poumons lors d’une radiothérapie du sein sont devenus extrêmement rares avec les techniques actuelles.

Quels sont les précautions à prendre en cours de traitement?

Les précautions à prendre concernent essentiellement la zone irradiée.

Il est préférable de ne pas utiliser de parfum ou de déodorant au niveau de la zone traitée. Les douches sont bien sûr autorisées mais en se servant d’un savon neutre, sans frotter la peau concernée par l’irradiation.

L’exposition solaire de la zone traitée est à éviter au maximum pendant le traitement, ainsi que les bains en mer ou en piscine.

Des crèmes ou huiles pourront éventuellement être utilisées après avis de l’équipe de radiothérapie et en réalisant toujours l’application après la séance d’irradiation.

Privilégiez les vêtements amples (pour réduire les frottements) et en coton, ainsi que les soutiens gorges sans armature.

Il convient de rester prudent vis-à-vis de certains médicaments (en particulier immunosuppresseurs) qui peuvent augmenter les effets secondaires de l’irradiation : amenez la liste de vos traitements lors de la première consultation.

NOUS CONTACTER

Pour contacter un membre particulier de l'équipe soignante de l'ISPB,
merci de cliquer sur la catégorie de personnel que vous voulez joindre.
Pour un premier rendez-vous, merci de contacter une des infirmières coordinatrices.