© 2016 ISPB - Parcours de soins personnalisés, du dépistage jusqu'à l'après-traitement. - Mentions légales
les étapes du parcours de soins

Les thérapies ciblées

Les thérapies ciblées, pour quoi faire ?

Des découvertes récentes ont permis la mise au point de nouveaux médicaments dont la façon d’agir est sensiblement différente de la chimiothérapie : ils ne s’attaquent plus à l’ADN des cellules cancéreuses, mais limitent ou arrêtent leur développement.

On parle de thérapies ciblés car ils visent une cible bien identifiée et les mécanismes grâce auxquels la tumeur se développe et se multiplie. Ces traitements privent la tumeur d’éléments nécessaires à son développement.

 

Ils agissent de plusieurs façons :

  • sur les substances dont la tumeur a besoin pour développer ses propres vaisseaux sanguins
  • sur les mécanismes qui stimulent la division des cellules

 

En ciblant ces deux principaux mécanismes de développement de la tumeur, ces traitements freinent la croissance de la maladie.

 

Pour le cancer du sein il existe actuellement 3 familles de thérapies ciblées :

  • Les thérapies ciblées anti-HER2 passe par l’administration de molécules soit par voir intraveineuse ou sous cutanée: le trastuzumab (nom commercial Herceptin®), le pertuzumab (nom cormmecial Perjeta®) et le kadcyla® ou de comprimés à avaler : Lapatinib (nom commercial Tyverb®).
  • La thérapie ciblée anti-VEGF : son seul représentant est actuellement le Bevacizumab (Avastin ®) en intraveineux
  • La thérapie ciblée anti mTOR passe par la prise orale de comprimés d’afinitor® (nom commercial) en association avec un traitement antihormonal (femara®)

A qui et quand sont-elles administrées ?

Les thérapies ciblées anti-HER2s'adressent aux patientes dont l’analyse de la tumeur au laboratoire indique que les tumeurs sur-expriment la protéine HER2. Environ 15 à 20% des cancers du sein ont cette surexpression qui est nécessaire à l’efficacité de ses traitements
 

  • En situation adjuvante (c'est-à-dire en complément à la chirurgie), L’herceptine est administrée en même temps que la chimiothérapie et se poursuit ensuite seule, après la chimiothérapie, pour une durée totale de 12 mois (soit 18 injections, à raison d’une injection toutes les 3 semaines). Elle est administrée en hôpital de jour.

 

  • En situation métastatique (lorsque la patiente a des métastases), l’administration diffère d’une patiente à l’autre et en fonction de l’évolution de la maladie, en association ou non avec une chimiothérapie


La thérapie ciblée anti-VEGF s'adresse aux patientes en situation métastatique en association avec une chimiothérapie.

La thérapie ciblée anti mTOR(afinitor®) s’adresse aux patientes en situation métastatique en association avec une hormonothérapie (femara®)
 

Des effets secondaires ?

  • Les thérapies ciblées anti-HER2 sont bien tolérées mais nécessitent un bilan initial et un suivi régulier cardiologique par échographie (risque de diminution de la force de contraction cardiaque)
  • La thérapie ciblée anti-VEGF (avastin®) peut entrainer une augmentation de la tension artérielle et des risques hémorragiques en cas d’intervention chirurgicale.
  • La thérapie ciblée anti mTOR (afinitor®) peutentrainer des Inflammations buccales, un risque accru d’infection, de toux , de diarrhées, de nausées, fatigue, éruption cutanée,baisse des globules, élévation de la glycémie et du cholestérol

 

Des médicaments adaptés visent à contrôler ces effets secondaires 

 

NOUS CONTACTER

Pour contacter un membre particulier de l'équipe soignante de l'ISPB,
merci de cliquer sur la catégorie de personnel que vous voulez joindre.
Pour un premier rendez-vous, merci de contacter une des infirmières coordinatrices.