© 2016 ISPB - Parcours de soins personnalisés, du dépistage jusqu'à l'après-traitement. - Mentions légales
les étapes du parcours de soins

Le scanner

Rechercher des lésions secondaires et avoir un bilan initial de référence pour la surveillance ultérieure. Il s’agit d’images en coupe réalisées grâce à des rayons x. Les renseignements apportés par cet examen sont très souvent très précis. Toutefois, il se peut que cet examen ne donne pas toutes les réponses.

Dépistage cancer du sein
Comment préparer
son rendez-vous ?
En savoir plus
Oncogénétique
Comment se déroule
un examen ?
En savoir plus
Mammographie
Y-a-t-il des effets
secondaires ?
En savoir plus

Comment préparer son rendez-vous de scanner ?

Un produit de contraste sera injecté par voie intraveineuse au cours de l’examen ; Il y a des précautions à prendre :
- si vous êtes allergique (allergie aux produits de contraste iodé, allergie grave =œdème de quincke ou trouble respiratoire lors de l’exposition à un autre produit)
si vous êtes enceinte
si vous avez une insuffisance rénale
si vous êtes diabétique et que vous prenez des anti-diabétiques oraux de type « biguanide » (Glucinan®, Glucophage®, Stagid® etc..)

Les consignes personnalisées vous seront alors données lors de la prise de rendez-vous et l’on vous fournira les ordonnances nécessaires

Une prise de sang est à réaliser 48h avant au moins pour s’assurer du bon fonctionnement de vos reins c’est le dosage de la créatininémie dans le sang.

Apportez le jour de l’examen :
- la demande de votre médecin (ordonnance, lettre, …)
- la liste écrite des médicaments que vous prenez,
- le dossier radiologique en votre possession (radiographies, échographies, scanners et IRM),
- tous vos résultats d’analyses de sang.

Déroulement de l’examen

Vous serez allongé sur un lit qui se déplace dans un large anneau, le plus souvent sur le dos et seul dans la salle d’examen ; les manipulateurs et le médecin peuvent communiquer avec vous grâce à un micro. L’équipe se trouve tout près de vous, derrière une vitre. Elle vous voit et vous entend, pendant tout l’examen. Si cela était nécessaire, elle peut intervenir à tout instant.
Echographie mammaire Vos bras seront derrière la tête. L’examen est généralement rapide. Votre coopération est importante : vous devez essayer de rester immobile ; nous vous dirons, à l’aide du micro, quand arrêter de respirer pour quelques secondes.
IRM mammaire Avant l’examen une perfusion sera posée par un manipulateur le plus souvent au pli de votre coude pour injecter un produit de contraste iodé au cours de l’examen : au moment de l’injection vous pourrez peut être ressentir une sensation de chaleur dans tout le corps, ou encore un goût métallique dans la bouche.
Biopsie mammaire Si vous ressentiez une douleur lors de l’injection, il faut la signaler immédiatement.
L’examen dure environ 5 min, la lecture et l’analyse par le radiologue de toutes les images réalisées est par contre beaucoup plus longue ; prévoyez un temps d’attente en salle d’attente. Les radiologues de l’ISPB s’engagent à vous recevoir pour vous expliquer vos résultats.
Chirurgie concervatrice du sein Après votre retour à domicile Dans l’immense majorité des cas, vous ne ressentirez rien de particulier. N’hésitez pas cependant à signaler à l’équipe tout événement qui vous paraîtrait anormal.
Pour accélérer l’élimination du produit, buvez de l’eau abondamment (sauf régime particulier).

Y-a-t-il des effets secondaires ?

En matière d’irradiation des patients, aucun risque n’a pu être démontré chez les patients compte tenu des faibles doses utilisées.
Pour les femmes enceintes, des précautions doivent cependant être prises systématiquement : c’est pourquoi il est important de signaler si vous pouvez être dans ce cas.
L’injection est un acte très courant, habituellement très bien toléré. Cependant, comme avec les autres médicaments, des réactions peuvent survenir :
- La perfusion peut être responsable d’un petit hématome sans gravité, qui se résorbera spontanément en quelques jours.
- Lors de l’injection, il peut se produire une fuite du produit sous la peau en dehors de la veine. Cette complication est rare (un cas sur plusieurs centaines d’injections, généralement sans suites graves), et pourrait nécessiter exceptionnellement un traitement local.
- L’injection de produit iodé peut entraîner une réaction d’intolérance le plus souvent légère sans gravité (surtout chez les personnes allergiques à ce type de produit). Plus rarement elles peuvent être plus sévères, se traduire par des troubles cardio-respiratoires et nécessiter un traitement. Les complications réellement graves sont rarissimes ; pour votre information, le risque de décès est de moins d’un cas sur 100 000, soit 14 fois moins que le risque d’être tué dans l’année lors d’un accident de la route.
- Le produit peut être toxique pour les personnes en insuffisance rénale sévère ou chez les personnes diabétiques et en insuffisance rénale en même temps.

Des modalités particulières seront observées en cas de facteurs de risques particuliers, qui seront identifiés au moment du dialogue entre l’équipe et vous. Dans tous les cas, si vous pensez avoir un facteur de risque, vous devez le signaler au moment de la prise de rendez-vous.
NOUS CONTACTER

Pour contacter un membre particulier de l'équipe soignante de l'ISPB,
merci de cliquer sur la catégorie de personnel que vous voulez joindre.
Pour un premier rendez-vous, merci de contacter une des infirmières coordinatrices.