© 2016 ISPB - Parcours de soins personnalisés, du dépistage jusqu'à l'après-traitement. - Mentions légales
les étapes du parcours de soins

La chimiotherapie

Quand le médecin propose-t-il une chimiothérapie ?

La décision de réaliser une chimiothérapie est prise dans une réunion dite réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP). Les chirurgiens, les gynécologues, les oncologues médicaux et radiothérapeutes sont réunis pour décider en fonction des caractéristiques de votre maladie du meilleur traitement à vous proposer.

On prend en compte l'âge, l'état général et l'éventuelle présence d'autres maladies et de leur traitement, le stade de la maladie, la taille tumorale, son type, son grade, la présence ou non de ganglions atteints, certaines caractéristiques biologiques de votre tumeur et … si possible les préférences de la patiente.

 

On peut proposer une chimiothérapie pour traiter un cancer du sein dans trois situations :

  • avant la chirurgie, on parle de chimiothérapie néoadjuvante. Cette chimiothérapie permet de diminuer la taille de la tumeur* et facilite ainsi l’opération. Elle a également pour but de diminuer les risques de récidive. De plus, elle permet d’évaluer rapidement l’efficacité des médicaments de chimiothérapie sur la tumeur,
  • après une chirurgie complète de la tumeur, c’est à dire lorsque le chirurgien a enlevé toute la partie tumorale visible. On parle de chimiothérapie adjuvante. La chimiothérapie réduit les risques de récidive locale ou à distance. La chimiothérapie complète l’acte chirurgical. Elle améliore les chances de guérison,
  • pour traiter les métastases, c’est à dire des cellules cancéreuses qui se sont développées dans d’autres parties du corps.

Quel est le mode d’action d’une chimiothérapie ?

La chimiothérapie a pour but d’éliminer les cellules cancéreuses quel que soit l’endroit où elles se situent dans le corps, soit en les détruisant directement, soit en les bloquant dans leur multiplication. La chimiothérapie agit sur toutes les cellules cancéreuses, même sur celles invisibles aux examens.

Une chimiothérapie est un traitement à base de produits chimiques. Ils sont extraits de végétaux ou sont élaborés par synthèse en laboratoire..

La chimiothérapie est le plus souvent répétée à plusieurs reprises (on parle de cure) pour une période de quelques mois à plus d’un an.

Le nombre de cure et le choix des médicaments sont décidés à partir des caractéristiques de votre maladie.

Où est realisée la chimiothérapie ?

Après avoir rencontré le médecin oncologue (cancérologue médical) en consultation pour tout savoir sur le traitement qui lui sera proposé, la patiente rencontre une infirmière référente, en consultation d'annonce infirmière. Cette entretien va permettre de parler de tous les aspects pratiques des traitements et de la maladie ; elle permet également, d'évaluer et si possible prévenir toutes les difficultés personnelles, psychologiques, ou sociales pouvant survenir pendant et après la maladie.

Où est realisée la chimiothérapie ?

La chimiothérapie est réalisée dans un service de la clinique dans un service appelé hôpital de jour.

Vous voyez en consultation dans un premier temps votre oncologue qui vérifie votre état de santé et votre bilan sanguin. Il discutera avec vous des effets secondaires de la précédente cure de chimiothérapie et des moyens de les traiter.

Après validation du protocole de chimiothérapie vous êtes accompagnée par le personnel soignant vers une chambre ou un fauteuil  pour y recevoir votre traitement. La chimiothérapie dure de quelques minutes à quelques heures.

C’est un traitement dit ambulatoire.

Comment sont administrées les chimiothérapies ?

Les médicaments de chimiothérapie sont le plus fréquemment administrés par voie veineuse à l’aide d’un dispositif appelé chambre implantable.  La chambre implantable est un dispositif que le chirurgien place sous la peau lors d'une courte intervention chirurgicale sous anesthésie le plus souvent générale. Ce dispositif sert à réaliser les perfusions dans les meilleures conditions de confort et de sécurité.

Il existe aussi des chimiothérapies par voie orale (par la bouche)

 

Quels sont les effets indésirables de la chimiothérapie ?

Les effets secondaires de la chimiothérapie sont variables en fonction des médicaments utilisés, et chaque patient réagit différemment aux traitements.

Les effets secondaires les plus fréquents sont :

  • Les nausées et vomissements, contre lesquels on vous délivre des médicaments spécifiques. Toutes les chimiothérapies ne donnent pas de nausées, vomissements,
  • La chute des cheveux (alopécie) qui justifie le port temporaire d’une prothèse capillaire (perruque). La repousse se fait dans les  2 à 3 mois qui suivent la chimiothérapie. Pour certains protocoles on vous proposera pour éviter ou retarder la chute des cheveux le port d’un casque réfrigérant pendant l’administration de la chimiothérapie.
  • La fatigue
  • Une diminution temporaire des globules blancs, et parfois des globules rouges qui justifie la réalisation d’un bilan sanguin la veille de chaque cure
  • Des douleurs articulaires et/ou musculaires
  • Des troubles de la peau ou des ongles prévenus et traités par l'application de crèmes et de vernis à ongles
  • Une irritation buccale (stomatite) pour laquelle des bains de bouche préventifs sont proposés.

D'autres effets secondaires peuvent survenir un peu plus tard :

  • Troubles des cycles conduisant à l'arrêt temporaire ou définitif des règles
  • Des troubles cardiaques, qui imposent parfois une consultation cardiologique en début du traitement et régulièrement en cours de chimiothérapie.

 

Pour plus d’information, reportez-vous au livret consacré à la chimiothérapie qui vous sera remis lors de votre première consultation.

NOUS CONTACTER

Pour contacter un membre particulier de l'équipe soignante de l'ISPB,
merci de cliquer sur la catégorie de personnel que vous voulez joindre.
Pour un premier rendez-vous, merci de contacter une des infirmières coordinatrices.